Disparition dans la région du Haut-Ogooué : Passionnel ou rituel ?

Disparu le 27 août dernier au soir, le corps de Marie-France Ndjobani, ingénieure production à Moanda, est retrouvé. Enquête en cours.

Les faits. Arrivée à Franceville, le samedi 27 août 2016, pour y passer le week-end en famille, Marie-France( 30 ans), appelée affectueusement Kobi, s'est rendue le dimanche, avec son véhicule à un rendez-vous.

Mais elle n'en reviendra pas. L'alerte donnée, le lundi par son père, la Police d'investigations judiciaires lance des recherches à l'échelle provinciale. Dans la soirée, le véhicule est retrouvé, bord de route, garé dans le sens Boumango-Franceville.

Le lendemain, les policiers, accompagnés de responsables de la Comilog, ratissent la zone. Après plusieurs heures, le corps de la jeune femme sera retrouvé en état de putréfaction. Elle a subi des violences, des traces de machette sont visibles à sa la tête, et d'autres laissent penser à un étranglement.

Crime passionnel ou crime rituel ? L'enquête en cours fera la lumière sur cette sinistre affaire. (Paru le 14-9-16)



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Justice & Faits divers au Gabon Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.