Découverte macabre : Un corps dans une hutte près de Mouila

Un corps sans vie, a été identifié le 6 mars, gisant sous une hutte près d’une zone forestière, à environ 5 km de Mouila .

La dépouille est celle de Boniface Biwagou, Gabonais de 54 ans. Il a été découvert par sa fille, Charlène Moussounda, qui s’était inquiétée quelques jours plus tôt de l’absence prolongée de son père auprès de sa grand-mère.

Elle se rend au campement pour en savoir un peu plus. D’autant que sa grand-mère l’aurait informée que, de passage chez elle, Boniface Biwagou aurait décidé d'aller au campement pour y passer quelques jours.

Lorsqu'elle arrive sur le site, en compagnie de son ami, elle perd momentanément son souffle à la vue du corps de son géniteur en état de décomposition sur un matelas, sous une hutte. Alertés, les gendarmes arrivent aussitôt sur les lieux, pour procéder au constat usuel.

De source familiale, Boniface Biwagou, déjà malade, aurait aggravé son état sanitaire par une consommation abusive d'alcool et de tabac. Le quinquagénaire, souligne un de ses proches, aurait envisagé, de son vivant, de mourir et d'être enseveli sur les terres de ses ancêtres.

Son vœu a été exaucé, car ses parents l’ont inhumé sur place, après les différentes péripéties administratives.



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Justice & Faits divers au Gabon Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.