Découverte macabre aux Charbonnages : Une mort suspecte

Les habitants des Charbonnages, dans le premier arrondissement de Libreville, n’en reviennent toujours pas, après la découverte, ce dimanche 26 juin en matinée, d’un corps sans vie à la devanture d’une habitation.

Le corps en question est celui de Séraphin N. E. 42 ans, Gabonais originaire du village Alène Mbone, dans le canton Woleu, par Oyem. Agent à la société « Mousse Industrie », il résidait à Ondogo, dans le sixième arrondissement.

Selon certaines informations, le quadragénaire aurait passé la soirée du samedi 25 juin en compagnie de ses amis et cousins, au quartier Derrière-la-prison. Après une première tournée dans un bistrot, ils se seraient rendus dans la zone appelée communément « Soveman », où le batteur d’élone, Sima Mboula, preste tous les week-end.

Le groupe se scinde alors en deux : l'un préférant poursuivre la virée au quartier Cocotiers, l’autre groupe, dans lequel figure Séraphin, choisit de terminer la soirée sur le lieu de l’élone. D’après les dernières personnes l’ayant vu, le défunt aurait quitté cet endroit vers 2 heures du matin, pour ne plus y revenir. Ce n’est que le lendemain que des connaissances le reconnaîtront à travers sa photo publiée sur une page Facebook et alerteront les membres de sa famille. Une mort qui suscite beaucoup d'interrogations.

Seule l’enquête diligentée par les services de la PJ permettra de connaître la vérité. (paru le 1-7-16)



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Justice & Faits divers au Gabon Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.