Cambriolage au tribunal de première instance d'Oyem : Une importante somme d'argent et plusieurs effets sous scellés dérobés

Rien ne va plus au tribunal de première instance d'Oyem, et pour cause ! Cette institution judiciaire est victime de cambriolages depuis quelques mois. Le dernier en date remonte au week-end dernier.

Des individus non encore identifiés se sont introduits dans les locaux abritant l'administration, emportant une importante somme d’argent et plusieurs effets sous scellés, ainsi que le matériel de travail.

Selon une source judiciaire, les bandits, qui doivent bien connaître les lieux, ont profité de l’absence des gardiens et de l’obscurité qui règne à cet endroit pour opérer. Ainsi, après avoir escaladé la barrière de sécurité, ils se sont introduits à l’intérieur du bâtiment en cassant la grille de protection à l’aide d’un cric et d’un pied de biche. Un gros tournevis leur permettra ensuite de forcer la porte qui conduit à la salle d’audience. Tous ces outils ont été retrouvés sur place.

Le ou les malfrats ont également passé au peigne fin la chambre des scellés et le bureau du greffier en chef, s’emparant de plusieurs dossiers qualifiés de sensibles et des enveloppes mises sous scellés contenant d’importantes sommes d’argent, ainsi que 6 ordinateurs.

Après leur forfait, ils se sont évanouis dans la nature, laissant derrière eux le matériel utilisé pour opérer.


A.NS.


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Justice & Faits divers au Gabon Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.