BGFIBANK : Scandale des cartes Visa prépayées

L'ex-Administrateur directeur général de BGFIBank ainsi que huit cadres ont été déférés, mercredi, à la prison centrale de Libreville pour des faits "d'association de malfaiteurs et complicité de vol aggravé" dans le scandale des cartes Visa prépayées.

Edgard Théophile Anon est incarcéré à la prison centrale de Libreville depuis mercredi dernier. Avec lui, huit autres cadres de la banque. Ils sont tous inculpés.

Dans le cadre de cette affaire, une vingtaine d'agents de cette banque gabonaise de renom, notamment l'ADG Edgard Théophile Anon et des responsables de l'informatique et de la monétique avaient été placés en garde à vue dans une unité de police. Au terme de celle-ci, 11 ont été présentés devant le parquet mardi et mercredi. Edgard Théophile Anon et huit cadres ont été inculpés et deux agents ont été laissés en liberté provisoire mais "restent inculpés des faits d'associations de malfaiteurs et complicités pour de vol aggravé".

Huit autres personnes - tous de nationalité ouest-africaine -, présentées comme des auteurs parce que ce sont elles qui ont procédé aux retraits des fonds en Europe avec la carte Visa prépayée, sont dans le collimateur de la justice gabonaise, qui va solliciter la coopération internationale pour leur extradition au Gabon en vue de rendre des comptes à la justice, confie une source judiciaire.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Justice & Faits divers au Gabon Gabon

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.