A battage d'un éléphanteau à Makokou : Les braconniers présumés aux arrêts

Kantin Martial Mogala, Anette Miabagogo, Eric Betsaka, David Egoueg, Kevin Modja et Bernard Boulingui, tous Gabonais, ont été interpellés, le vendredi 3 juin par les éléments de l’antenne de la Police d'investigations judiciaires (PJ) de Makokou.

Ils sont soupçonnés de complicité d'acte de braconnage, à la suite de l'abattage d'un éléphanteau, dans la forêt de l'Ivindo.

Il y a une semaine, ils ont été déférés devant un juge d’instruction du parquet de cette localité, qui les a écroués à la prison centrale. Seule Anette Miabagogo - la compagne d’un certain Djenkel, présenté comme le cerveau présumé de l’expédition punitive, actuellement en fuite-, comparaîtra librement le jour de l’audience.

Les faits remonteraient à près de deux semaines. A la tête de cette expédition, se trouverait donc Djenkel, le chasseur principal. Il abat dans un premier temps, trois sangliers. Plus tard, ils tombent sur un éléphanteau, qui est aussitôt criblé de balles. Les braconniers achèvent ensuite leur basse besogne, en prélevant les défenses de l’animal.

Le gros stock de viande en leur possession suscite des interrogations. L'information parvient aux agents de Police. A la suite d’une rafle organisée une semaine durant, les braconniers sont interpellés.

Une investigation approfondie permettra, d'établir la responsabilité de chacun dans cette affaire. (paru le 14-6-16 ).


SCOM


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Justice & Faits divers au Gabon Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.