Après son évacuation à l'Hôpital d'instruction des armées : …La petite Dorcas est finalement décédée

ADMISE en soins intensifs au service de réanimation de l’Hôpital d'instruction des armées, après avoir été violemment percutée par un véhicule dans le village Andeme 2, localité située à environ 68 km de Libreville (lire L'Union du 3 septembre 2014), Dorcas Maganga est finalement décédée, mercredi dernier, des suites de ses blessures.

Et pourtant soutient la famille, son état commençait à s'améliorer. Elle était même sortie du service de réanimation pour suivre des soins dans celui spécialisé en orthopédie. Dorcas Maganga ayant eu des fractures à la jambe et au bras. Le décès de la petite a été mal vécu par le personnel de santé qui a tout tenté pour lui sauver la vie. «Mais de retour en réanimation, elle a rendu l'âme mercredi», confie douloureusement un responsable médical.


Styve Claudel ONDO MINKO


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Justice & Faits divers au Gabon Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.