Après la rixe nocturne les ayant opposés au village Matoto, à Ntoum : Où se trouve Juvénal Mabende ?

QUE s'est-il réellement passé dans la nuit du mardi 24 au mercredi 25 mai dernier, vers 1 heure, à Matoto, une bourgade de Ntoum?

Simplice Moundounga, 54 ans, maçon exerçant au cimetière municipal, et Juvénal Mabende, 35 ans, tous deux Gabonais, ont eu une violente altercation, au sortir de laquelle le second cité a disparu de la circulation.

Présentement gardé à vue à la brigade territoriale, qui le soupçonnerait d'assassinat, Moundounga serait la dernière personne à avoir approché le disparu. Il devrait être déféré, cette fin de semaine, devant le parquet de Libreville.

Au stade actuel de l'investigation, les enquêteurs rapportent que le différend opposant les deux hommes commence par la visite impromptue de Juvénal Mabende à Simplice Moundounga, à une heure si avancée de la nuit.

Une rixe éclate entre les deux à la suite d'une incompréhension. L'altercation va se prolonger dans une rivière attenante à la voie publique. C'est dans ce cours d'eau que Moundounga réussit à administrer d'autres coups à son voisin zélé.

Depuis cette nuit du 24 au 25 mai dernier, le jeune homme aurait disparu de la circulation. A-t-il succombé au choc reçu? Pourquoi Juvénal Mabende n'a-t-il pas regagné le domicile familial après leur altercation?

Autant de questions auxquelles la famille du disparu attend des réponses. Affaire à suivre.



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Justice & Faits divers au Gabon Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.