Agression sexuelle à Ntoum : Sa victime, une handicapée mentale.

Prince M., M., Gabonais de 32 ans, sans emploi, a été interpellé par les agents de la brigade territoriale de Ntoum, le jeudi 17 novembre dernier, suspecté de viol sur P. M.-M, une fillette de 11 ans, handicapée mentale.

Les faits se seraient déroulés dans une maison abandonnée de Kan-Poussière, un quartier de Ntoum. Alors qu’elle est en train de regagner le domicile familial, P. M.-M est violemment abordée par Prince M., M. Ce dernier se serait servi d’un morceau de bois pour assommer la gamine. Avant de l’entraîner à l’intérieur d’une maison en construction.

« Le mis en cause a descendu le slip de l’enfant jusqu'aux genoux. Il en a fait de même avec son pantalon, avant d’abuser sexuellement d’elle », fait savoir un gendarme.

C'est au moment où Prince M., M., s'apprête à assouvir sa libido, par la voie anale, que la victime se serait mise à crier de toutes ses forces, attirant ainsi l’attention de sa cadette. Cette dernière alerte à son tour leurs parents qui, in fine, saisissent les gendarmes.

Le présumé violeur est appréhendé, puis placé en garde à vue. Lors de l'interrogatoire, il avoue son forfait.

Il a été déféré le 25 novembre dernier devant le procureur de la République. ( paru le 25-11-16)



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Justice & Faits divers au Gabon Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.