Affaire Athanase Ndoye Loury : Le syndic judiciaire désormais acquitté et libre

Au terme d'une audience de la cour d'appel suite à l'appel interjeté par le parquet du tribunal de Libreville, le prévenu qui était en détention préventive à la prison centrale de Libreville a recouvré la liberté hier.

C'EST l'épilogue d'un feuilleton judiciaire qui a défrayé la chronique ces derniers temps. Me Athanase Ndoye Loury, syndic judiciaire, a finalement été libéré, hier matin, de la prison centrale de Libreville où il avait été placé sous mandat de dépôt à la suite d'une plainte portée contre lui par la société Pingxin Sarl. Et c'est au terme de cette saisine du tribunal que le parquet de la République avait ordonné qu'il soit placé en détention préventive.

Selon la plainte de la société Pingxin Sarl, il est reproché à Athanase Ndoye Loury d'avoir saisi ses biens sur la base d'un jugement commercial rendu par le tribunal pénal de Libreville qui condamnait Honest Timber Gabon, débitrice de Leroy Gabon.

Certes, une première audience avait été tenue au cours de laquelle, l'accusé avait été reconnu non coupable des faits qui lui étaient reprochés, mais le ministère public, lui, ne l'entendait pas de cette oreille et a fait appel de cette décision. Une réaction du parquet dont la conséquence a été le maintien en prison du prévenu. Déjà, à l'époque, ses conseils, Mes Jean-Pierre Akumbu et Jean-Rémy Bantsantsa se plaignaient de ce que “les accusations portées contre leur client relèveraient de la pure machination et seraient dépourvues de toutes preuves juridiques”. Est-ce cette même conviction qui a emporté la cour d'appel au cours de l'audience d'hier ? L'on est fondé de le penser, eu égard à la décision d'élargissement dont Me Athanase Ndoye Loury a bénéficié au sortir de ce procès contradictoire.


ESSONE-NDONG


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Justice & Faits divers au Gabon Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.