Abus de confiance, faux et usage de faux : Et l'amitié dans tout ça ?

Moussa Ous., Camerounais, va devoir payer le prix fort. En voulant berner son ami mauritanien, propriétaire d'un taxi, il a multiplié les chefs d'accusation.

Selon les faits rapportés par le plaignant, alors qu'il doit s'absenter pendant trois mois pour un voyage dans son pays natal, M.H. confie son taxi à son ami Moussa Ous.. De cette façon, ce dernier pourra continuer à l'exploiter. Selon l'accord conclu, le Camerounais doit mettre de côté près de deux millions de francs à l'issue des trois mois.

A son retour au Gabon, M.H. constate, non seulement que Moussa n'a pas honoré le contrat, mais aussi que son taxi est endommagé. Plus grave, les documents afférents à la circulation du véhicule n'existent plus.

Moussa Ousmane explique qu'il n'aurait roulé que 14 jours. La voiture ayant subi plusieurs pannes. M.H demande alors la recette des jours travaillés. Mais Moussa est incapable de sortir le moindre franc. Le propriétaire du taxi réalise qu'il vient d'être abusé. Il saisit alors la Brigade spéciale de police judiciaire (BSPJ).

Lors d'une première fouille au poste, les gendarmes découvrent que Moussa Ous. est en possession d'une carte nationale d'identité et d'un permis de conduire gabonais. Ces documents sont des faux, obtenus en échange d'une somme de 100 000 francs.

Moussa Ous. a été présenté ce jeudi devant le parquet de Libreville. (Paru le 20/10/2016)


AEE


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Justice & Faits divers au Gabon Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.