ZAMBIE-RWANDA-CROYANCES-VIOLENCES : Deux personnes brûlées vives lors de violences xénophobes

Des émeutes xénophobes visant des commerçants rwandais soupçonnés de crimes rituels, se sont soldées par la mort de deux personnes brûlées vive, lundi à Lusaka, a rapporté la police zambienne mercredi, sans préciser la nationalité des victimes (selon l'AFP).

"Le nombre officiel de personnes tuées depuis le début des troubles lundi est de deux morts. Les deux personnes ont été brûlées vives le 18 avril 2016 à Kanyama", un bidonville de Lusaka, a déclaré la porte-parole de la police, Charity Chanda, dans un communiqué.

Selon des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux, les deux hommes ont été tués avec des pneus enflammés.

Après deux jours de violences, lundi et mardi, qui ont entraîné la destruction de 62 échoppes selon la police, la situation était relativement calme mercredi matin dans la capitale zambienne, a constaté le correspondant de l'AFP.

Les émeutes ont éclaté lundi et se sont propagées le lendemain dans plusieurs quartiers pauvres de Lusaka, après la découverte récente de sept cadavres, amputés de plusieurs organes (oreilles, coeur, pénis, ...).

Mardi, des centaines de personnes ont caillassé des maisons et des commerces soupçonnés d'appartenir à des Rwandais. Effrayés par ces violences xénophobes, les ressortissants rwandais ont trouvé refuge dans des commissariats.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique International Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.