RD CONGO - ÉNERGIE-ÉLECTRICITÉ : La Banque mondiale suspend ses financements

La Banque mondiale coupe sa contribution financière au projet de barrage hydroélectrique Inga III (RDC). Celui-ci, doit fournir du courant à l'Afrique tout entière (selon l'AFP).

" Cette suspension fait suite à la décision du gouvernement de la RDC de donner au projet une orientation stratégique différente de celle convenue en 2014 entre le gouvernement et la Banque mondiale ", indique l'institution dans un communiqué, sans donner plus de précisions.

En mars 2014, la Banque mondiale avait approuvé un don de 73,1 millions de dollars, dont plus de la moitié (47,5 millions) était destinée directement à ce projet implanté sur le site des chutes d'Inga, à environ 250 km au sud de Kinshasa.

S'il venait à être réalisé, le site d'Inga aurait une capacité de production de 40 000 MW, soit l'équivalent de plus de 24 réacteurs nucléaires de troisième génération. Cette énergie seraient exportées jusqu'en Afrique du Sud, mais aussi vers l'Afrique de l'Ouest, voire plus au nord.

Malgré la suspension de son aide, la Banque mondiale affirme être " déterminée " à aider la RDC à fournir une "énergie abordable et fiable" à sa population.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique International Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.