OUGANDA-ISRAËL-DIPLOMATIE-HISTOIRE-OTAGES : Le téméraire raid d'Entebbe, quarante ans après.

D'anciens membres du commando israélien ayant participé au raid sur l'aéroport ougandais d'Entebbe, il y a 40 ans, pour libérer des passagers d'un avion d'Air France pris en otages, se souviennent d'une opération complexe et parfaitement exécutée (selon l'AFP).

C'était une opération "difficile", relève Amir Ofer, un ancien sergent chef devenu homme d'affaires, qui s'est rendu en Ouganda au début du mois pour préparer le 40e anniversaire de cette mission entrée dans la légende des forces spéciales.

Après avoir survolé dans le noir les eaux agitées du lac Victoria, sans se faire repérer par le contrôle aérien ougandais, le commando israélien n'a même pas mis une heure en cette nuit du 3 au 4 juillet 1976 pour libérer la centaine d'otages.

Quatre décennies plus tard, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu est attendu en Ouganda début juillet pour la cérémonie commémorant ce raid et pour renforcer les liens d'amitié qui unissent aujourd'hui les deux pays, mais aussi pour un hommage beaucoup plus personnel.

Le chef du commando, fort d'environ 200 soldats, était son frère aîné, le lieutenant-colonel Yonathan Netanyahu, âgé de 30 ans. Il fut le seul soldat israélien tué dans ce raid.

L'Ouganda et Israël entendent faire de la cérémonie la démonstration de leur réconciliation.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique International Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.