NIGERIA-ISLAMISTES-ENLÈVEMENT-INTERNET : Deux ans après Chibok, bilan limité pour le hashtag #BringBackOurGirls

Deux ans après l'enlèvement à Chibok, au Nigeria de 276 lycéennes par les islamistes de Boko Haram, la grande mobilisation lancée sur les réseaux sociaux présente un maigre bilan: les mots sont restés lettre morte et la plupart des lycéennes captives (selon l'AFP).

Tout a commencé une semaine après l'enlèvement sans précédent du 14 avril 2014 avec le premier message d'un avocat nigérian sur Twitter sous le hashtag #BringBackOurGirls. Le mot-dièse d'Ibrahim Abdullahi allait rapidement devenir un des thèmes de campagne en ligne les plus populaires d'Afrique, partagé plus de quatre millions de fois en un mois sur le réseau social.

L'adhésion de personnalités, de la starlette Kim Kardashian à la première dame américaine Michelle Obama et au chef du gouvernement britannique David Cameron, lui ont ensuite donné une dimension internationale. La campagne a aussi galvanisé les soutiens à la lutte contre Boko Haram.

Mais deux ans plus tard, #BringBackOurGirls risque de connaître le sort d'autres protestations en ligne à l'influence limitée, estime Ufuoma Akpojivi, spécialiste des médias sociaux à l'université de Witwatersrand de Johannesburg, en Afrique du Sud. Sur le terrain, on reste sans nouvelles de 219 des 276 filles de Chibok.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique International Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.