CPI- GOUVERNEMENT-TROUBLES-VIOLENCES-JUSTICE : Un possible retrait de la CPI

Le gouvernement kényan va " réfléchir sérieusement " à un éventuel retrait du Kenya de la Cour pénale internationale (CPI). A ce jour, trois nations africaines se sont déjà retirées (selon l'AFP).

M. Kenyatta et son vice-président William Ruto avaient été inculpés par la CPI pour leurs rôles présumés dans les violences post-électorales de 2007-2008. Mais les poursuites à leur encontre avaient au final été abandonnées à des stades différents de la procédure.

" Notre expérience avec la CPI démontre un manque flagrant d'impartialité au sein de cette institution. Certains (pays, ndlr) se sont retirés, d'autres y ont pensé ", a déclaré M. Kenyatta lors d'un discours prononcé à l'occasion de la Fête nationale kényane.

" Cette institution est devenue un instrument de la politique du pouvoir dans le monde, et non de la justice pour laquelle elle a été créée ", a-t-il ajouté. Depuis son entrée en fonction en 2003, la CPI a ouvert dix enquêtes, dont neuf dans des pays africains, et certains leaders africains ont dénoncé une "sorte de chasse raciale".

Le Kenya avait déjà menacé de quitter la CPI, et son parlement a adopté deux motions à ce sujet, sans que cela soit suivi d'effet.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique International Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.