CONGO-POLITIQUE-GOUVERNEMENT : Le Congo nomme un "gouvernement de rupture", plus jeune

Réélu il y a un mois, le président congolais Denis Sassou Nguesso a nommé dimanche matin un nouveau gouvernement, une composition marquée par le départ de plusieurs caciques du parti au pouvoir, indéboulonnables depuis vingt ans (selon l'AFP).

Selon un décret lu à la télévision publique, la nouvelle équipe gouvernemental compte 38 ministres dont trois ministres d'État et trois ministres délégués.

Quatre ministres d'Etat, tous des caciques du régime, n'ont pas été reconduits : Me Aimé Emmanuel Yoka , le général Florent Ntsiba, Isidore Mvouba et Rodolphe Adada.

Seul rescapé, Gilbert Ondongo qui demeure ministre d'État, mais cette fois à l'Economie et au Développement industriel. C'est Calixte Ganongo, qui récupère le portefeuille des Finances. Celui-ci, cadre de la Société nationale des pétroles du Congo (SNPC) fait ainsi son entrée au gouvernement.

L'inamovible ministre de l'Économie forestière depuis 19 ans, Henri Djombo, est promu ministre d'État en charge de l'Agriculture.

Au total 16 personnalités font leur entrée dans la nouvelle équipe qualifiée de "gouvernement de la rupture".

On y note la présence de huit femmes, un record.

Des jeunes qui avaient soutenu le président Sassou Nguesso dans son projet de changement de Constitution, lui ayant permis de se représenter à la présidentielle de mars, ont également été récompensés.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique International Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.