ANGOLA-DANEMARK-FRANCE-ENLÈVEMENT : Un salarié français de Maersk enlevé puis relâché en Angola

Le conglomérat danois AP Moller-Maersk a annoncé mardi qu'un de ses salariés en Angola avait été relâché en bonne santé quatre jours après son enlèvement, sans donner de détails sur l'affaire (selon l'AFP).

L'employé est de nationalité française, a-t-on appris de source diplomatique en Angola. "Maersk Group peut confirmer qu'un salarié a été enlevé en Angola et maintenu en captivité pendant quatre jours, et qu'il a été relâché sain et sauf", a indiqué le groupe dans un communiqué.

"En raison de l'enquête actuellement menée par les autorités locales et afin d'assurer la sécurité de nos salariés, Maersk Group ne fournira aucun autre détail", a-t-il ajouté.

L'entreprise aide l'homme et sa famille à se remettre de cette épreuve. Le site internet spécialisé ShippingWatch a affirmé qu'il s'agissait d'un cadre de la filiale de terminaux portuaires APM Terminals.

AP Moller-Maersk a une autre filiale présente dans ce pays d'Afrique australe, Maersk Oil. Le producteur de pétrole avait annoncé en mars qu'il allait supprimer, pour des raisons économiques, 40 postes à Luanda, pour n'en garder que 18.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique International Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.