AFSUD-SÉCURITÉ-JIHADISTES : Arrestation de 4 suspects de "terrorisme" (médias)

Quatre personnes suspectées d'activités "terroristes" ont été arrêtées en Afrique du Sud, ont relaté dimanche des médias locaux citant une unité de police d'élite (selon l'AFP).

Les suspects, âgés d'une vingtaine d'années, ont été identifiés après avoir tenté de rejoindre la Syrie en 2015, selon le brigadier Hangwani Mulaudzi, un responsable de cette unité, les Hawks (faucons).

"L'enquête a montré qu'ils voulaient rejoindre le groupe terroriste Etat Islamique", a déclaré le brigadier sur la chaîne de télévision News24, sans fournir de détails sur les arrestations et pourquoi elles intervenaient maintenant.

Selon un autre responsable des Hawks, le général Mthandazo Ntlemeza, ces arrestations "sont une percée dans la lutte contre le terrorisme".

Il y a un mois, les Etats-Unis et le Royaume-Uni avaient mis en garde leurs ressortissants vivant en Afrique du Sud contre le risque imminent d'attentats islamistes, notamment dans les centres commerciaux de luxe de Johannesburg et du Cap.

Le gouvernement sud-africain avait vivement critiqué Washington et Londres, qualifiant ces informations de "douteuses".

Deux des suspects doivent comparaître lundi devant un tribunal de Johannesburg, poursuivis pour des activités liées au "terrorisme", selon le brigadier Hangwani Mulaudzi. Les deux autres devraient comparaître séparément, accusés de détention d'armes et d'explosifs.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique International Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.