Afrique du Sud / Économie : Croissance revue à la baisse pour 2016

Le ministre des Finances sud-africain, Pravin Gordhan, a annoncé mercredi la baisse des prévisions de croissance pour 2016 (selon l'AFP).

" Nos prévisions sont révisées à 0,5% pour 2016, en baisse par rapport aux 0,9% prévus en février ", a déclaré M. Gordhan. La progression du PIB (produit intérieur brut) devrait atteindre 1,7% l'année prochaine, a-t-il ajouté.

M. Gordhan, qui a retrouvé le portefeuille des Finances en décembre après un premier mandat de 2009 à 2014, a dressé un tableau sans concessions de l'économie sud-africaine. " Les prix des matières premières sont en baisse et la concurrence est plus difficile. Nos réformes structurelles et nos politiques ont été molles et la croissance économique est restée en-deçà des prévisions ",

Lors de ce discours, M. Gordhan a répété son engagement contre la corruption, à l'origine de vives tensions avec le président Jacob Zuma et son entourage.

" Ceux qui servent dans les institutions publiques ont une obligation encore plus grande de travailler avec intégrité, honnêteté et responsabilité (...) plus simplement, cela signifie que les fonds publics ne doivent pas être détournés à des fins privées", a-t-il ajouté devant les députés.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique International Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.