Trafic d'ivoire : Défense de toucher

Prêt de 300 kilos avaient été saisis en avril dernier. Et les services concernés n'ont pas relâché leur vigilance. A Oyem (comme dans d'autres provinces), les trafiquants d'ivoire ont du mal à comprendre. Rappel des textes de loi ?

Demain, dans L'Union de ce jeudi.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Oyem-Bitam Gabon
Commentaires (3)
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.