Volley-ball : TGV-OM et Ndella confirment leur supériorité

Ces deux équipes masculines et féminines de la ligue de l'Estuaire, sont de facto qualifiées pour la Coupe d'Afrique des clubs champions dont les dates et les lieux ne sont pas encore arrêtées par la Confédération africaine de volley-ball (CAVB).

deux équipes de Mangasport Volley-ball (masculine et féminine) n'avaient que leurs yeux pour pleurer, samedi, lors des finales du championnat national au complexe sportif d'Oloumi. Elles ont toutes été défaites par TGV-OM (hommes) et Ndella dames au terme de deux rencontres.

En première partie, c'est son équipe féminine qui a essuyé les plâtres. Face à Ndella, auréolé de ses titres de champion du Gabon, de l'Estuaire et vainqueur de la Coupe de la ligue, le club de la Comilog n'a pas fait le poids. Score final (2 5-23), pour Ndella. En 2e heure, ce fut au tour des garçons de Moanda d'affronter le champion en titre TGV-OM, récent lauréat du Championnat de l'Estuaire et de la Coupe. Les poulains de Jean-Claude Mwane Boulingui ont livré une partie très disputée.

Il a fallu attendre le tie-break, pour voir TGV-OM, triompher (15-11). « C'est ce qu'on appelle une finale. Les deux équipes ont produit un volley-ball de bonne facture. Nous allons bien savourer ce titre, car nous l'avons obtenu dans la douleur », a livré à la fin du match Jean-Claude Mwane Boulingui. Du côté de Mangasport, ce fut tout simplement la tristesse.


F-K-O. M


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon sport Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.