USB-Oyem AC : gâché par un arbitrage médiocre

L’Union sportive de Bitam (USB) a remporté, à l’arraché, le derby du nord qui l’opposait à Oyem AC, sur le score étriqué de 1 but à 0, samedi dernier au stade Gaston-Peyrille de Bitam. Un score acquis à la mi-temps, grâce à une réalisation de Ekiang Mahamat (13e), qui reprenait victorieusement de la tête un bon centre de son coéquipier.

Cette rencontre aurait pu tenir toutes ses promesses si l’arbitre central, Gauthier Mihindou Mbinah, et son premier assistant, Angelo Malekou, avaient été à la hauteur de l'événement. Surtout le dernier cité qui était complètement "hors-jeu", en prenant des décisions qui ont souvent provoqué l'ire du public présent dans les travées du stade Gaston-Peyrille.

Le deuxième assistant, Bertin Nguéma Mba, quant à lui, a été aussi nul que ses collègues sur le terrain. Il a œuvré, maladroitement, à l’annulation de deux buts de l’USB, marqués par Junior Mboulou (19e) et Ekiang Mahamat (30e), au terme d'actions non litigieuses.

Le directeur de la partie, sans aucune vérification, s’est juste contenté de la position de son deuxième assistant, pour annuler les deux réalisations bitamoises. Une prestation minable du trio arbitral qui a quelque peu créé la tension aussi bien dans les tribunes que sur le terrain.

Une partie au cours de laquelle chaque équipe a eu sa mi-temps. L’USB, déjà qualifiée pour la phase des playoffs depuis la levée précédente, a contrôlé toute la première période, s’offrant même plusieurs occasions nettes de buts.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon sport

 

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.