Taekwondo  : Issa Ondo-Nguema, un sélectionneur heureux

Taekwondo  : Issa Ondo-Nguema, un sélectionneur heureux

AVEC Urgence Maria Mouega qui, dans la catégorie des -73 kg, est médaillée d’or - nouvelle championne d’Afrique -, et deux médaillés de bronze (Anthony Obame en +87 kg, déjà qualifié pour les Jeux olympiques, et Amar Moussa Cissé en -74 kg qui brille pour sa première participation à cette compétition), le sélectionneur national Issa Ondo-Nguema avait de quoi pavoiser au terme des 12e Championnats d’Afrique de taekwondo

AVEC Urgence Maria Mouega qui, dans la catégorie des -73 kg, est médaillée d’or - nouvelle championne d’Afrique -, et deux médaillés de bronze (Anthony Obame en +87 kg, déjà qualifié pour les Jeux olympiques, et Amar Moussa Cissé en -74 kg qui brille pour sa première participation à cette compétition), le sélectionneur national Issa Ondo-Nguema avait de quoi pavoiser au terme des 12e Championnats d’Afrique de taekwondo. Événement qui a eu lieu à Dakar (Sénégal) du 5 au 6 juin passé.

Le sélectionneur national est un homme comblé. Lui qui vient de décrocher, il y a quelques semaines, son diplôme d'entraîneur international Level 2 délivré par la Fédération mondiale de taekwondo (World Taekwondo) inscrit déjà sur son tableau de chasse plusieurs succès. " Il faut bien garder à l’esprit que nous n’avons engagé que cinq taekwondoïstes pour cette compétition. Et malgré tout, nous avons réussi à obtenir trois médailles. C’est donc normal d’avoir un large sourire et d’être si content, d’autant plus que c’est ma première sélection. Je ne pouvais rêver mieux pour un début”, a-t-il expliqué lundi dernier.

Si de tels résultats ont forcément dépassé les attentes de toute la délégation (surtout que le Gabon occupe le 6e rang sur plus de 20 nations présentes à ces Championnats), il assure que rien n’a été laissé au hasard. “ Nous avons bien préparé cet événement. Nous sommes arrivés à Dakar pour réussir. Nous avions un peu un esprit commando”, a poursuivi Issa Ondo-Nguema.

Malheureusement, Emmanuella Atora-Eyeghe, qui découvrait la catégorie des -57 kg dames, est tombée samedi en quart de finale face à Tekiath Ben Yessouf (Niger). Séverin Ndong-Obame (-68 kg) a, quant à lui chuté d’entrée devant l'Ivoirien Aaron François Kobenan. Mais ce n’est que partie remise pour ces deux athlètes.

Les Jeux olympiques et le Championnat du monde sont désormais les futurs objectifs pour les Panthères version taekwondo.

J’espère que nous pourrons nous rendre au Championnat du monde avec des équipes complètes chez les dames comme chez les hommes. Nous comptons sur le ministre des Sports qui a pris la mesure du challenge et qui n'a pas hésité une seule seconde à nous engager à l'international quelques mois seulement après l'élection du nouveau bureau directeur de la fédération", a-t-il conclu.

 

Serge A. MOUSSADJI

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon sport

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Both <img> and <iframe> elements are lazy-loaded.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.