Signature du contrat du nouveau sélectionneur des Panthères du Gabon : Reportée avant la fin de cette semaine

Le mariage d'intérêt entre la Fédération gabonaise de football (Fégafoot) et le technicien espagnol José Antonio Camacho sera scellé. Mais pas ce mardi, comme annoncé, pour convenance de calendrier des autorités compétentes locales.

CAMACHO devra d'abord être présenté, entre autres, au ministre de la Jeunesse et des Sports pour débattre du problème des émoluments. Puis, au comité exécutif de la Fégafoot, nous a confié, hier au téléphone, une source fédérale.

Réagissant à la question de la durée du contrat du nouveau sélectionneur national des Panthères, la même source s'est voulue rassurante : « Camacho veut du long terme avec le Gabon. A ce sujet, les Gabonais n'ont pas à s'alarmer, puisque dans tout contrat entre une institution et un technicien, il y a une clause qui prévoit la séparation des deux parties en cas de résultats insuffisants », a expliqué notre interlocuteur.

Cependant, il serait judicieux que l'État gabonais, qui a déjà assez de soucis économiques, ne soit pas mis au banc des accusés en cas de rupture de contrat de la partie gabonaise.

Parce que pour les fans des Panthères, il serait difficile que le technicien espagnol bénéficie d'un état de grâce à la tête de notre onze national qu'il ne connaît pas et qui, malheureusement, vient, une fois de plus, de chuter à la 111e place au dernier classement Fifa.



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon sport Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.