Séminaire : Des réformes ou la mort

Les départements ministériels concernés par les questions du sport (Budget, Economie, Travail...), les sportifs et les représentants du secteur privé, entre autres, ont cinq jours pour définir le nouveau visage du sport national.

Réunis depuis hier au Cap Estérias, au Dounia Park, ils ont jusqu'au 14 août prochain pour faire des propositions susceptibles d'inscrire la performance dans les gènes des futures générations sportives.

Fatigués des contre-performances dans les différentes disciplines en dépit des fortes sommes investies (le football est la principale visée), les pouvoirs publics veulent, en effet, un autre paradigme. « Parce que chaque victoire dans les compétitions internationales est un motif de fierté nationale. Des athlètes comme Anthony Obame l'ont déjà suscité », a affirmé le Premier ministre Emmanuel Issoze Ngondet, qui a présidé la cérémonie d'ouverture.

Pour Alain-Claude Bilie-By-Nze, ministre d'Etat en charge des Sports, ce séminaire, qui symbolise aussi la nécessité d'engager de profondes réformes, demeure cependant un grand saut dans l'inconnu. « Nous n'avons aucune certitude aujourd'hui, nous n'avons que des interrogations », a-t-il indiqué. Et elles vont de la formation à la médecine sportive et la relance du sport scolaire et universitaire.



Serge A. MOUSSADJI



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon sport
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Both <img> and <iframe> elements are lazy-loaded.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.