Rugby/Championnat du Gabon : Quand la Fégar prend soin des siens

Roger Dugardin, président et entraîneur d'Erco XV (à un moment, il faut savoir tout faire dans le rugby gabonais), a lâché, il y a quelques jours sur Facebook, dans un post titré : " Ce rugby que vous ne connaîtrez jamais", cette pensée teintée de nostalgie : "Au niveau médical, on avait toujours un rebouteux qui suivait l'équipe. Il savait remettre en place tout (...) chez un rugbyman. Et puis on se barbouillait de produits pour chauffer les muscles. Un peu d'huile de camphre, ça permettait de luire et parfumer le vestiaire. Un bon vestiaire de rugby devait sentir le camphre".

Depuis plusieurs années, les choses ont bien changé dans le petit monde de l'ovale gabonaise. La Fédération gabonaise de rugby (Fégar) a lancé un processus dont le but avoué par les responsables demeure la professionnalisation de la discipline. Surtout dans la prise en charge médicale des joueurs.

En effet, le rugby étant une discipline qui exige énormément, les pépins physiques sont donc inévitables. Comme pour toute pratique sportive tournée vers la recherche du haut niveau. Le rugby est à la fois un sport complet et de contact. Les phases de jeu sont très différentes, ce qui explique non seulement la variété, mais aussi les blessures. Les lésions articulaires des membres supérieurs et inférieurs représentent près d'un tiers de ces lésions. Les membres inférieurs sont le plus souvent atteints.





Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon sport
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Both <img> and <iframe> elements are lazy-loaded.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.