Rugby : Les Gorilles conservent leur titre de champion

Le RCL a réussi, au terme d'une finale très relevée (arbitrée par l'Ivoirien Aboua Koffi N'Goran, envoyé par la Fédération ivoirienne de rugby et Rugby Afrique, anciennement nommé Confédération africaine de rugby), à garder son titre de champion du Gabon.

Pour arracher ce succès, les Gorilles ont dû batailler pour faire plier de teigneux Soofistes. Qui regretteront de ne pas avoir su conserver leur avantage acquise assez tôt dans la partie.

En effet, alors qu'ils atteignent la mi-temps avec une avance de cinq points, puis parviennent à la porter à douze unités, les protégés de Stanis Nembot s'effondrent complètement à vingt minutes de la fin. De nombreuses phases de jeu peuvent expliquer cela. Baisse de régime, touches mal exécutées, défense moins compacte chez le Soof, etc., sont autant d'éléments qui permettent aux hommes de Philippe Prigent (très remonté à la pause) de reprendre du poil de la bête. Qui sont revenus à hauteur des Soofistes (22-22) sur le fil.

Et comme la prolongation n'a pas permis aux deux formations de se départager (elles conserveront ce score de 22 à 22), elles ont dû affronter la terrible et rarissime séance de tirs au but (il s'agit de faire passer le ballon entre les perches). Et à ce jeu, les Gorillles ont été les plus habiles et ont remporté cette épreuve, grâce à trois tirs contre deux.



S.A.M.



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon sport
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.