Rio 2016/Athlétisme : Ruddy Zang Milama et Wilfried Bingangoye sans ressources athlétiques

L’UNE, Ruddy Zang Milama dans la série 4 des 100 m dames, réalise un chrono de 11’67’’, vendredi dernier sur la piste du stade olympique de Rio de Janeiro (Brésil). L’autre, Wilfried Bingangoye, dans la première série masculine tôt le matin de samedi, toujours dans la même discipline et les mêmes installations, fait un temps de 11’03’’. Des résultats sportifs décevants par rapport à ceux des Jeux olympiques de « Londres 2012 ».

En effet, lors de cette édition des Jeux olympiques en terre anglaise, Ruddy est stoppée en demi-finale avec un temps de 11’31’’ et Bingangoye s’arrête à la deuxième série avec un résultat de 10’89’’. Une grosse désillusion que d’aucuns attribuent au manque de compétitions dans les jambes des deux sprinteurs gabonais, sans ressources athlétiques. Et le stade olympique de Rio de Janeiro, où tous les « rois » et « reines » de la discipline phare des J.O. se sont presque donné rendez-vous, ne leur a pas pardonné cet amateurisme chronique.

Avec un départ au diesel, Zang Milama, qui semble avoir pris de l’embonpoint, ne peut pas s’attendre à mieux. Parce que face à notre compatriote, se trouvent, entre autres, Shelly-Ann Fraser-Pryce (Jamaïque) et Marie-Josée Talou (Côte d’Ivoire). Et ce sont d’ailleurs ces deux sprinteuses de renommée mondiale qui passent avec, respectivement, 10’96’’ et 11’01’’.



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon sport Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.