Rio 2016 »/1ère journée de la compétition de judo : Paul Kibikaï n'a pas tenu longtemps

ARENA Carioca 2, hier mardi 9 août 2016. La première Panthère Gabonaise Paul Kibikaï (-81kg), est entré en lice aux Jeux olympiques « Rio 2016 ». Après un combat démarré avec peu de détermination, il est déclaré vainqueur (au forceps).

L’entrée en matière n’est pas décevante pour Kibikaï. Plus entreprenant face à l’Irakien M. Al-Aameri, évoluant sur la défensive, Paul s’en sort bien. A l’issue d’un combat moins captivant, le judoka gabonais est déclaré vainqueur (au forceps) devant son adversaire, défait pour non combativité.

Le Japonais T. Nagase, champion du monde en titre, est le second adversaire de Paul Kibikaï. Face à un concurrent aguerri aux joutes de haut niveau, Paul entame cette confrontation, pratiquement déséquilibrée. «  Nos athlètes ont un problème de moral. Dès lors que Paul savait qu’il était face au champion du monde, il s’est dégonflé. C’est dommage », regrette le président de la Fédération gabonaise de judo Angwé Aboughé.

Kibikaï, quasiment somnolent d’entrée, ne tient que pendant deux minutes avant d'être immobilisé sur le tatami. Une prise que notre Panthère est incapable de s’en défaire. «  Kibikaï est tombé sur un mauvais tirage au sort, en affrontant le champion du monde.

Après Paul Kibikaï, les Gabonais à Rio de Janeiro attendent maintenant le passage, demain jeudi 11 août 2016 à 15h17 (heure de Libreville), de Sarah Mazouz (-78kg), en judo également.



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon sport Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.