Retour de la Coupe de la CAF : Mounana-Étoile sportive du Sahel

Stade Monedan hier. Pour le compte des barrages retour de la Coupe de la CAF, Mounana a battu l’Étoile sportive du Sahel (1-0). Mi-temps : 1-0. Buteur : Louis Ameka Autchanga à la 41e minute.

 

EN dépit de sa victoire hier contre l’Étoile sportive du Sahel, un des représentants de la Tunisie dans cette compétition (1-0), le CF Mounana est éliminé de la Coupe de la CAF et n'atteindra pas la phase de poules de cette compétition. Le dernier représentant gabonais disparaît donc de toute compétition africaine, à cause de sa défaite à l'aller, à Sousse (Tunisie) le vendredi 6 mai dernier (0-2), et pour n'avoir pas su renverser la vapeur sur ses terres de Monedan, hier.

L'unique but des Gabonais, inscrit à la 41e minute par Louis Ameka Autchanga, suite à un mauvais renvoi du portier tunisien, Mohamed Jebali Zied, sur un coup franc, a entretenu l'illusion, pendant le reste de la rencontre, que les Gabonais pouvaient enfin accéder à la phase de poules. Vaincre enfin le signe indien des barrages et autres étapes. Et il y a eu de nombreuses occasions, pour le public venu nombreux assister à ce match, d'y croire. Même si les Mounanais ont mis du temps à se réveiller.

 

Serge A. MOUSSADJI

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon sport Gabon

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.