Première demi-finale : De solides Pharaons

Réalisme, solidité tactique, les Égyptiens semblent armés pour vaincre les Burkinabè.

Quelques semaines avant la CAN, Hector Cuper avait créé une petite polémique en choisissant de ne pas mettre Bassem Morsi, le goleador du Zamalek, dans la liste des 23 Pharaons pour la CAN. La presse égyptienne avait estimé que c'était une folie de se priver de la présence de ce joueur. Le staff technique avait rétorqué que le choix obéissait au besoin d'une tactique.

Les Étalons vont justement devoir se méfier aujourd'hui de cette vision du jeu mise en place par Hector Cuper, technicien argentin qui fut notamment finaliste de la Ligue des champions avec Valence. En étudiant des points, on s'aperçoit que les Pharaons sont avant tout défensifs et procèdent par de rapides contre-attaques avec Mohamed Salah à la baguette.

Cuper a réussi à induire une discipline qui confère à son groupe une solidité sur le plan défensif. En quatre parties disputées, les Pharaons n'ont encaissé aucun but. Des médias égyptiens avaient ironisé, avant la CAN, que " ce ne serait pas étonnant si les hommes d'Hector Cuper venaient à garer le bus (...) durant le tournoi ". Le onze de Cuper est solide et capable d'imposer un jeu très physique. A la limite du correct souvent.


Serge A. Moussadji


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon sport Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.