Panthères du Gabon/Poste de gardien de but : Ovono Ebang ?

La question lui ayant été posée, le sélectionneur national, José Antonio Camacho, a fait état de ce que les discussions qu'il a eues avec le joueurs laissent entrevoir cette éventualité.

LA retraite internationale de Didier Janvier Ovono Ebang a figuré au nombre des questions soulevées par la presse, hier, lors de l'échange avec le sélectionneur national. José Antonio Camacho, qui se livrait à son premier exercice du genre devant les journalistes, a donné son sentiment à propos de la retraite du gardien de but de l'équipe nationale, qui a alimenté les conversations sur les réseaux sociaux.

Pour beaucoup, ce retrait ne fait pas les affaires de la sélection nationale, au regard du vécu du concerné en sélection nationale et l'absence pour le moment de son véritable successeur à ce poste. Même si l'ancien portier du KV Ostende (D1/Belgique) n'a jamais, pour certains observateurs, répondu présent lors des grands rendez-vous, il reflétait tout de même une certaine sérénité dans les buts.

Ce que reconnaît d'ailleurs José Antonio Camacho, qui se voit obliger de conjuguer avec Yves-Stéphane Bitseki Moto (CF Mounana), Donald Nze (AS Pélican) et Anthony Mfa Mezui, sans club depuis près deux ans.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon sport Gabon

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.