National-Foot/8e journée/AS Pélican – AS Mangasport : 0 – 0 : Pour le spectacle, il faudra repasser

Quand deux équipes réputées joueuses et adeptes du 4-3-3 se quittent sur un score vierge, le sentiment de frustration du spectateur lambda ne pourrait être que compréhensible.

Sauf que les ''initiés'' n’ont jamais occulté la probabilité d’un partage de points sans but, entre l’AS Pélican et Mangasport. Deux des quatre meilleures défenses du championnat, avec respectivement quatre et trois buts concédés lors des sept premières levées du National-Foot 1, saison 2016-2017.

Sans oublier les circonstances d’un face-à-face, à la reprise de la compétition, intervenant après deux précédentes oppositions fermées au stade Jean-Koumou, une trêve de près de 50 jours, la Can 2017 au Gabon oblige, et des forfaits notables dans les effectifs.

L’absence d’une vraie pointe offensive que ne pouvait être Davy Mayoungou, qui a dépanné au poste, ni Giovanni Ipami (brouillon), encore moins Roy Ndoutoumou (souvent loin de la zone de vérité), ajoutée aux limites athlétiques et en volume de jeu du lutin Valdo Bitsaka, ont été des facteurs pénalisant pour Mangasport.

L’entraîneur Mbo Bondjuni a donc modifié ses plans en seconde période, en lançant tour à tour Alain Miyogho, puis le Tchadien Brahime Djibrine Hassan, pour mettre hors de position l’arrière-garde de l’AS Pélican.


James Angelo LOUNDOU


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon sport Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.