National-Foot/8e journée/AS Pélican – FC 105 : 1 – 2 : Les Canonniers reprennent leur marche en avant

Stade Jean-Koumou. Buts : Prince Ibara (43e) pour l’AS Pélican, Léon Mbombo (21e) et Héritier Mazo (73e) pour le FC 105.

AU-DELA de l’enjeu de la partie qui était la troisième marche du podium, l’opposition entre l’Association sportive Pélican et le Football Canon 105 a vu la dernière formation citée conserver son statut et, parallèlement, renouer avec la victoire. Et cela, après deux matches nuls sans but (contre Missile FC et O’Mbilanziami) qui ont logiquement conduit l’entraîneur Thierry Mouyouma à revoir sa copie et opérer des modifications dans son onze de départ.

Alors qu’au coup d’envoi, on a noté le recul au poste d’arrière latéral droit de l’ailier Héritier Mazo, à la place de Effale Eyeghe (suspendu), le retour de Ulrich Kessany à son poste de prédilection en milieu de terrain, alors qu’il avait disputé les six premiers matches du Canon en défense centrale.

Ce turnover voulu, mis à part le dernier cité, toujours plombé par des kilos superflus, a revigoré une formation ayant d’entrée affiché ses ambitions. Si Nguema (2e) et Léandre Sombelat Boundomba (4e) ont manqué de promptitude dans le dernier geste, pour concrétiser les deux premières occasions du match, Léon Mbombo, sur un troisième service de Mbouogho, a donné l’avantage au FC 105.



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon sport Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.