National-Foot : les clubs fixent leurs conditions pour démarrer la prochaine saison

National-Foot : les clubs fixent leurs conditions pour démarrer la prochaine saison

L'Association des clubs de première et deuxième divisions était en conclave samedi dernier à Libreville, pour faire le point des activités de la saison écoulée. Parmi les questions évoquées au cours de cette rencontre, figuraient en bonne place l'épineuse question de la dette due aux joueurs, la subvention de l'État et les conditions de reprise du National-Foot édition 2020-2021.

S'agissant de la dette de l'État, le conseiller du président de l'Association des clubs de première et deuxième divisions, Bienvenu Obiang Essono, par ailleurs président de l'Union sportive de Bitam, s'est livré à un éclairage en expliquant que, "des 6 milliards de francs que l’État nous doit pour les deux saisons 2016-2017-2018, nous n’avons encaissé en tout et pour tout que 2 milliards de francs, et cela en plusieurs versements. Et rassurez-vous qu'il nous est même arrivé de payer les salaires pendant plusieurs mois avec les fonds des clubs".

Pour Landry Nkeyi, cette situation est, entre autres, à l'origine de la dette due aux joueurs. "Vous comprendrez aisément que ces dettes aux joueurs et staffs techniques viennent de cette irrégularité de paiement de la subvention", a fait savoir le président de l'Association des clubs de première et deuxième divisions.

Concernant le démarrage du prochain championnat national, les responsables de l'Association ont conditionné celui-ci à la satisfaction de ces préalables.



Willy NDONG



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon sport
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.