Natation/A six jours du championnat national : Cent-deux nageurs attendus

La quatrième édition du championnat national de natation aura lieu, dimanche prochain, à Libreville, à la Résidence les Badamiers, à Glass.

C’est ce qu’a annoncé, le week-end dernier, le président de la Fédération gabonaise de natation, Crésant Pambo, à la faveur d’un point-presse tenu sur le futur site de la compétition.

Comme les trois précédentes éditions, les athlètes issus des ligues de l’Estuaire, de Franceville et de Port-Gentil prendront part à cette compétition nationale. Ils seront, au total, 102 nageurs dans les catégories avenir, poussin, minime, benjamin, cadette, junior, senior et master, qui sont attendues à Libreville.

Pour le président fédéral, cette année, le nombre de participants a évolué : « L’année dernière, soixante-huit athlètes étaient sur la ligne de départ, pour cette édition ce chiffre a doublé, ce qui peut être considéré comme une innovation et une évolution », se gargarise M. Pambo.

Cette augmentation du nombre de compétiteurs est le fruit du plan développement lancé par le bureau fédéral il y a deux ans, dans les établissements scolaires.

Le basin du Prytanée du camp Baraka ayant des soucis techniques, notamment au niveau du système d’infiltration, le comité technique a décidé de délocaliser la compétition du côté du complexe privé la Résidence les Badamiers.


F-K-O.M


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon sport Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.