Mondiaux de judo : Les Gabonais à la trappe !

Mondiaux de judo : Les Gabonais à la trappe !

DÉBUTÉS le 6 juin dernier à Budapest (Hongrie), les Championnats du monde de judo qui voient la participation de 662 athlètes venant de 118 pays, prennent fin demain dimanche au Judo Vilagbajnoksag

DÉBUTÉS le 6 juin dernier à Budapest (Hongrie), les Championnats du monde de judo qui voient la participation de 662 athlètes venant de 118 pays, prennent fin demain dimanche au Judo Vilagbajnoksag. Cette compétition est qualificative pour les Jeux olympiques de Tokyo 2021.

Le Gabon, qui a aligné, en définitive sept compétiteurs, est rentré les mains vides de l'expédition hongroise. Tout comme il y a quelques semaines lors des Championnats d'Afrique qui se sont déroulés à Dakar (Sénégal). En Hongrie, les judokas gabonais ont, pour la plupart, été battus dès le premier tour. C'est le cas de Luc Manongho, dans la catégorie des moins de 100 kg, défait (ippon) par le Belge Toma Nikiforov. Dans les - de 81 kg, Térence Kouamba a trébuché devant l'Azerbaïdjanais Zelim Tckaeve. Tout comme Ety-Marc Ndong-Nze Nkala, battu (ippon) par le Moldave Victor Sterpu. Karene Agono (-70 kg) n'a pas, non plus, pesé bien lourd face à la Géorgienne Mariam Tchanturia, vainqueur par ippon. Enfin, dans la catégorie des moins de 90 kg, Dalex Mintsa-Diarra, l'autre Gabonais tombé dès le premier tour, a été ''soulevé"" par le Tadjik Ustopiriyon-Komronshohk.

Les deux autres Gabonais à avoir réussi l'exploit de passer un tour, sont Sarah-Myriam Mazouz (-78 kg) et Paul Kibikai (-90 kg). Au premier tour, ce dernier a remporté son combat face au Béninois Celtus Dossou-Yovo, avant de sombrer devant le Mauricien Rémi Feuillet. Au premier tour, Sarah-Myriam Mazouz s'est facilement imposée face à la Thaïlandaise Ikumi Oeda. Mais, au tour suivant, notre compatriote n'a pas fait le poids devant la Japonaise Mami Umeki, vainqueur par ippon.

L'aventure des Judokas gabonais prend donc fin avant la fin de la compétition. Aux responsables fédéraux de tirer toutes les leçons de ces multiples échecs. En effet, après Kazan (Russie), Dakar (Sénégal) et Budapest (Hongrie), les judokas gabonais rentrent, une fois encore, bredouilles.



Willy NDONG



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon sport
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Both <img> and <iframe> elements are lazy-loaded.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.