Maroc-Gabon : L'heure de la revanche pour les Panthères ?

Maroc-Gabon : L'heure de la revanche pour les Panthères ?

En Tunisie où elles prennent part à la 24e Coupe d'Afrique des nations de handball, il reste désormais deux jokers aux Panthères pour réaliser leur rêve de disputer le prochain Mondial. Le premier a été grillé mercredi contre la RDC. La seconde opportunité s'offre aux Panthères cet après-midi.

C'est, en effet, aujourd'hui que la bande à Stéphane Nze Mba défie le Maroc, dans un gymnase d'Hammamet qu'elle connaît bien. Tout comme l'adversaire du jour que plusieurs internationaux gabonais ont rencontré à Libreville, il y a deux ans. Curieusement à la même date.

Le 24 janvier 2018, au palais des sports de la capitale gabonaise, les nôtres avaient joué et perdu face aux Lions de l'Atlas (23-26) après prolongation. C'était en quart de finale de la Can organisée au Gabon.

Un succès intervenu après ceux déjà enregistrés par la formation maghrébine, lors des quatre précédentes rencontres face au Gabon en 2000 en Algérie ; en 2006 en Tunisie, en 2012 au Maroc et en 2016 en Égypte.

L'heure de la revanche a-t-elle sonné pour les Panthères ? C'est le moins que l'on puisse espérer et souhaiter. Entendu qu'en cas de victoire, nos ambassadeurs disputeront leur dernier match dans la compétition, dimanche, dans l'objectif de se qualifier pour le prochain Mondial.

Pour cela, il va falloir élever le niveau de jeu par rapport à ce qui nous a été servi contre l'Angola, l'Égypte et, surtout, la RDC. Même si l'on sait que, au fil des éditions, le Maroc est un sérieux challenger, qui finit souvent entre la quatrième et la sixième place.



Guy-Romuald MABICKA



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon sport
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.