Low-kick : En prélude au championnat national

Le président de la Fédération gabonaise de full-contact et de low-kick, Eric Ella, a indiqué samedi dernier que si la subvention du ministère des Sports est versée à temps, cela pourra permettre à sa structure d'organiser, à la fin du mois de mars, le championnat national de ces deux disciplines martiales.

La ligue provinciale de l'Estuaire de full-contact, qui englobe également la ligue de low-kick, souhaitant s'y préparer, a mis à profit les journées des 17 et 18 février derniers pour organiser les championnats de ces arts martiaux.

Après celui de full-contact qui s'est déroulé samedi, les pratiquants du low-kick sont montés sur le ring le dimanche. Toujours dans les locaux de la S nationale de boxe.

Après les éliminatoires, 40 combattants se sont qualifiés pour les finales de chaque catégorie. De toutes ces rencontres, la finale qui a opposé Jéro Mbouity du club de la Garde Républicaine (GR) à Moudziégou Mounguengui du club Kinguélé Full-contact (King-Full) a retenu l'attention du public et des spécialistes. Le combat a été tellement disputé, qu'il a fallu recourir à un quatrième round pour départager les deux combattants. Une ultime manche qui a permis à Jéro Mbouity de prendre le dessus sur le représentant de Kinguélé.

Tous les finalistes en full-contact et de low-kick se retrouveront dans deux semaines pour des combats qui détermineront les champions de la ligue de l'Estuaire.

J.F.M

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon sport Gabon

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.