Kick-boxing/ : Le Gabon champion d'Afrique professionnel. Et après?

Après les titres gagnés par notre pays au cours du championnat d'Afrique professionnel de kick-boxing face au Cameroun, Congo, Guinée-Equatoriale, RD Congo et l'Ile Maurice,(quatre en full-contact et autant en low-kick), sur les dix combattants alignés. Quelle sera la suite pour les athlètes gabonais titrés ?

En effet, les huit champions gabonais doivent continuer à travailler de sorte qu'à tout moment, ils soient prêts à défendre leurs couronnes. Eric Richard Békalé, président de la Fédération gabonaise de kick-boxing est conscient de ce défi. « Ce sont les exigences du professionnalisme. Nous aurons désormais l'obligation de mettre nos titres en jeu, tous les six mois. Et mes gars sont conscients de cela. Chaque fois qu'un challenger se manifestera, nous aurons la possibilité de négocier les cachets qui pourront aller de 10 à 30 millions. C'est ça la formule professionnelle», a expliqué M. Ella, qui nage dans le bonheur après les performances des siens.

Certes, le Gabon s'est bien comporté durant ce premier championnat d'Afrique professionnel de kick-boxing, mais sans la présence du moindre représentant du ministère des Sports dont l'absence a suscité interrogations et commentaires. Bien qu'aujourd'hui le Gabon est incontesté, mais y demeuré,constitue la grande difficulté...



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon sport Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Both <img> and <iframe> elements are lazy-loaded.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.