Judo : Le Gabon comptera six porte-étendards

Comme à Zagreb (Croatie), il y a neuf jours, ils seront six à défendre les couleurs du judo gabonais lors de la manche à venir du Grand Prix que Budapest (Hongrie) va abriter du 10 au 12 août prochain, dans la Lazlo Papp Arena.

Deux dames, en l'occurrence Christine Ada Kara (moins 57 kg) et Ursula Karene Agono Wora (-70kg), et quatre messieurs, à savoir Kliko Nzibe (-60 kg), Terence Kouamba Poutoukou (-81 kg), Paul Kibikaï (-90 kg) et Luc Odelin Manongho (-100 kg), vont à nouveau retrouver la crème du judo mondial.

L'occasion de se frotter encore aux meilleurs mondiaux et marquer des points pour améliorer leurs positions respectives dans le classement mondial, à un an de la 51e édition des Jeux africains 2019 et à moins de deux des Jeux Olympiques 2020.

Evoluant au Gabon, Aga Kara, Nzibe, Kibikaï et Manongho ont quitté Libreville hier, en compagnie de l'entraîneur national Michel Ngome Ndong. Ils seront rejoints en Hongrie par Agono Wora, en provenance de France (Petit-Couronne), et le local de l'étape qu'est Kouamba Poutoukou, pensionnaire du centre International FIJ de Budapest.

La dernière ligne droite de la préparation sera ensuite consacrée aux ultimes réglages, afin de faire bonne figure dans un tournoi mondial qui va accueillir 626 compétiteurs (255 dames et 371 hommes) représentant 90 pays (23 africains) des cinq continents.





Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon sport
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.