Handball/Les autres quarts de finale : Tunisie, Egypte, Algérie : de potentiels demi-finalistes

Outre le quart de finale qui va opposer à 17 heures, au palais des Sports, le Gabon au Maroc, il y a trois autres affiches qui vont, au regard des performances de chaque équipe dans leur poule, susciter aujourd'hui un bel intérêt.

A 13 heures, la Tunisie va affronter la République démocratique du Congo (RDC). Deux points sont en faveur des Tunisiens. Il y a d'abord leur régularité dans la compétition depuis plusieurs parties. Si on ne considère que les cinq dernières éditions, on peut aisément se rendre compte que ce sept national a toujours terminé sur le podium. Il a été champion en 2010 et 2012, et finaliste de la CAN en 2008, 2014 et 2016. Son palmarès s'alourdit si d'aventure on remonte jusqu'en 1974. Ce qui lui permet d'être la nation la plus titrée avec neuf trophées.

La République démocratique du Congo, au regard de ses statistiques, est loin d'être un foudre de guerre. Elle ne doit sa place en quart de finale qu'à l'incapacité du Nigeria, dans le groupe B, a gagné le moindre match. Les Super Eagles sortent de la complétion avec quatre défaites en autant de rencontres. Les deux points engrangés par la RDC lui ont suffi pour atteindre le second tour. Avec de tels résultats, on voit mal comment les Congolais peuvent rivaliser aujourd'hui avec de solides Tunisiens. Sauf à compter sur une grosse méforme de ces derniers.



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon sport Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.