Handball/Coupe d'Afrique des nations : Comme une compétition de trop

A l'enthousiasme qui a prévalu lors de la désignation du Gabon pour l'organisation de la Coupe d'Afrique des nations de handball, édition 2018, a, semble-t-il, succédé un sentiment de regret des autorités gabonaises à devoir organiser, une fois de plus, une compétition continentale.

A observer le peu d'emballement, aussi bien politique que populaire, pour cet événement dont le coup d'envoi sera donné dans moins de deux mois, le 17 janvier prochain pour être précis, on en est à se poser la question de savoir si cette compétition n'est pas de trop, surtout pour les finances publiques qui ne sont pas au mieux.

Et la conséquence est que depuis deux ans, apprend-on, il n'y a aucune inscription budgétaire relative à l'organisation de cet événement à portée continentale. Le report de la cérémonie de tirage au sort serait essentiellement dû au manque d'argent dans les caisses de l'État. A ce qu'il semble, c'est le Fonds national d'aide et de développement du sport (FNDS) qui avait été sollicité pour colmater les brèches.

Pis, depuis sa nomination en juin dernier comme président du Cocan-handball, François Epouta travaille chez lui. N'eût été son statut d'opérateur économique, nul doute que c'est dans la rue qu'il accomplirait sa tâche. D'autant que la structure dont il a la charge n'a pas de siège. C'est à se demander si ce n'est pas lui-même qui finance le fonctionnement du Cocan.


Abel MIMONGO


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon sport Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.