Handball/Can 2018 : Révélateur grandeur nature pour les Panthères

Plus que la vérification de la fiabilité du palais des sports de Libreville, c’est davantage la répétition générale des Panthères du Gabon que les observateurs vont scruter, ce soir à partir de 18 heures, lors du match test contre les Léopards de la République Démocratique du Congo.

Dans le nouvel écrin construit dans l’optique de la 23e édition de la coupe d’Afrique des nations et face à un adversaire qualifié lui aussi pour ce rendez-vous continental, les sélectionnés gabonais donneront les premières indications sur leur potentiel. A une semaine de l’entrée en matière contre l’autre Congo, sur les mêmes installations et à la même heure.

Pour le sélectionneur du Gabon Jackson Richardson qui a vu son groupe s’enrichir avec l’arrivée de cinq binationaux, ce sera l’occasion de recevoir une première réponse sur l'intégration de ces derniers, mais surtout l'évaluation en mode grandeur nature des automatismes travaillés par le groupe en place depuis plusieurs mois.

En plus d'une ultime évaluation majeure de l'équipe gabonaise, et individuelle pour les cinq pioches venues de France, la partie de ce soir va permettre aux troupes de Jackson Richardson de prendre leurs repères sur la surface du palais des sports de Libreville et les préparer à l’atmosphère qui prévaudra lors de leurs sorties durant une Can 2018 dont la nouvelle arène sera le théâtre du 17 au 28 janvier 2018.


J.A.L


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon sport Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.