Gabon Oil National-foot 1/ Stade Mandji-Akanda FC : 1-1, hier : Quand Jonas Mbady devient le bourreau des Stadistes

Malgré un début de partie poussif, le Stade Mandji a su négocier les quarante-cinq premières minutes de son opposition face à Akanda FC : 1-1. C’était hier au complexe sportif Idriss-Ngari d’Owendo, en match comptant pour la 4e levée du National-foot 1.

Le représentant de la province de l’Ogooué-Maritime a pu imposer son style de jeu. Sans le laxisme du directeur de la partie, il aurait pu même prendre l’avantage dans le premier quart d’heure de la rencontre.

En effet, à la dixième minute, Jonas Mbady ferme les yeux sur une main flagrante d’un défenseur de la formation du Nord de Libreville, dans sa surface de réparation. Il se trouvait pourtant à moins de cinq mètres de l’action. Mais le club sponsorisé par la mairie de Port-Gentil finira par ouvrir la marque grâce à Yannick Angoume. Lequel reprend victorieusement de la tête le centre d’un partenaire : 1-0 (19e). Et c’est sur ce score que les deux équipes sont renvoyées aux vestiaires. D’autant que Yann Gnassa n’est pas parvenu à perforer les filets adverses aux 38e (sur coup-franc) et 40e minutes.

Toujours dominateurs, les Insulaires auraient pu se faire surprendre trois minutes après la reprise. Les Akandais vont cependant jouer de maladresse sur une action bien combinée (48e). Meilleur réalisateur du club, Rosny Mouandja voit également sa tentative dégagée par l’arrière-garde de la formation de la capitale économique du Gabon, consécutivement à une faute technique du portier Ruud Tsoumbou.



Guy-Romuald MABICKA



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon sport
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.