Football/Rencontre : Bilie-By-Nze prêt pour la réforme du secteur

2 heures 41 minutes. C'est le temps qu'ont duré les échanges, hier au palais des sports de Libreville, entre le ministre d'Etat chargé des Sports, Alain-Claude Bilie-By-Nze, et les promoteurs des écoles de foot ainsi que ceux des centres de formation (près d'une vingtaine). Sans oublier la sous-ligue de Libreville.

Une initiative qualifiée de " louable et grande première" par les participants, qui ont reconnu la difficulté, à leur niveau, de mettre en pratique le cahier de charges lié aux conditions de création et d'organisation des écoles de football contenues dans l'arrêté du 30 mai 2003.

« C'est un peu difficile pour nous de mettre en pratique ces conditions, en raison de la modestie de nos moyens », reconnaîtra un participant.

S'agissant du segment le plus important qu'est la formation, les promoteurs des écoles de foot et des centres de formation ont été invités à se conformer progressivement aux normes en la matière. « Remettons ensemble les choses sur les rails », a suggéré Bilie-By-Nze. Qui, tout en insistant sur l'apport de l'Etat à l'endroit des écoles et des centres, s'est dit « prêt pour les réformes du secteur de la formation ».

Une mission pas impossible. Mais avec quels formateurs ? s'est interrogé l'ancien international gabonais, Dieudonné Londo. Lequel, regardant ses pairs dans les yeux, a estimé que ces derniers n'avaient pas de vécu pour former des jeunes, et que les talents naturels, selon lui, devenaient pratiquement inexistants.





Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon sport
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.