Football/Ligue africaine des champions/Vitalo’o FC/CF Mounana : 0-1 : L'équipe gabonaise confirme

Auteur d'arrêts décisifs, le portier de Mounana, Yves Stéphane Bitséki Moto, a conservé inviolés les cages de son équipe.

MISSION accomplie pour le club gabonais de CF Mounana qui, en match comptant pour les préliminaires retour de la ligue africaine des champions, est allé confirmer hier dimanche, sa qualification face au Vitalo’o FC du Burundi : 0-1 (aller 2-0 à Libreville). Théâtre de cet important examen de passage : l’aire de jeu défectueuse du stade Prince Louis Rwagasore (fils du Roi Mwambusa, héros de l’indépendance du Burundi). Une enceinte que les Mounanais connaissent parfaitement, pour s’y être produits déjà avec panache l’an dernier contre le modeste Athletico Olympic local en coupe de la Caf (2-0).

Hier, l’adversaire s’appelait Vitalo’o FC. La qualité de son jeu et son histoire (finaliste malheureux de la coupe des vainqueurs de Coupe contre Africa sport d’Abidjan en 1990) obligeaient le capitaine Bitseki Moto et ses coéquipiers de prendre au sérieux le champion en titre burundais.

Raison pour laquelle le président fondateur de CF Mounana, Hervé-Patrick Opiangah (H.P.O), arrivé aux premières heures de la matinée en avion spécial, mettra ses protégés, d’un ton ferme, devant leurs responsabilités. Parce que H.P.O était encore hanté par l’élimination de son club en Angola contre Deportivo.



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon sport Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.