Football/FC 105-AFJ : Une fin de partie dans la confusion

Stade de l’Institut national de la jeunesse et des sports (INJS). Samedi dernier. Dans le cadre de la 10e et dernière journée de la phase de poules du Gabon Oil National-Foot 2, dans le groupe A, le FC 105 et l’AFJ se séparent dans la confusion la plus totale. Après que le directeur de la partie, Cyrille Moussavou, a accordé un penalty en faveur du FC 105 dans le temps additionnel (90e +3). Le score était jusque-là de 1-1.

Joueurs, dirigeants et sympathisants de l’AFJ contestant la décision de l’arbitre, n’ont pas hésité à envahir l’aire de jeu, pour en découdre avec Cyrille Moussavou et ses collègues désignés pour officier cette rencontre. Ce qui a empêché celle-ci d'aller à son terme.

Son enjeu était de taille, puisque le vainqueur de cette opposition devait valider son ticket pour les play-offs dans ce groupe. Dès le coup d’envoi, personne ne pouvait imaginer que les responsables de l’AJF se comporteraient ainsi.

Au retour des vestiaires, le match change tout de même de physionomie, le FC 105 presse, mais AFJ ne cède pas.

Alors que l’on joue le temps additionnel (cinq minutes), le directeur de la partie accorde un autre penalty aux Canonniers. Une décision prise après qu'un joueur du FC 105 a été touché dans la surface de réparation de l’AFJ par un défenseur de cette équipe (90e +3). Une opportunité que la bande à Nicaise Ondeno n’aura même pas le temps de saisir puisque l’aire de jeu est aussitôt envahie par les dirigeants et sympathisants de l’AFJ. Qui vont jusqu'à demander à leurs joueurs de quitter le terrain. L’enjeu a tué le jeu.



PSNB



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon sport
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.