Football/Au terme du tournoi national de la montée en D2 Pro : Des irrégularités et des promesses non tenues

Désormais, on connaît les noms des trois équipes appelées à évoluer la saison prochaine en National-Foot 2.

IL s'agit du FC Dikaki de Fougamou (Ngounié), ASIM de Tchibanga (Nyanga) et Atangatier FC de Booué (Ogooué-Ivindo). Au-delà de ces résultats qui ont porté les équipes suscitées au pinacle, il y a lieu de tirer quelques enseignements, notamment sur l'organisation du tournoi par la Fédération gabonaise de football (Fégafoot) qui, aux yeux de nombreux observateurs, est passée à côté de son sujet. Au point que les clubs de D3 et les représentants des ligues provinciales ont été soumis, tout au long de la compétition, à un véritable calvaire.

A Makokou, comme à Mouila et Tchibanga, c’était le même scénario. Les promesses de la Fégafoot d'allouer les fonds d’un montant de 3 millions à chaque club (12 au total, soit 36 millions de francs) n’ont pas été tenues. D'autre part, le club d’Atangatier FC de Booué, par exemple, a présenté deux des licences de ses joueurs surchargées avec du blanco et aligné lors de ses trois matches ; un joueur qui a été reconnu par Badji FC et d’Okondja, respectivement représentant de l’Estuaire et du Haut-Ogooué.

Au nombre des péripéties, figure aussi l'accident de la circulation, à l'entrée de Mouila, mettant en cause le véhicule qui transportait les joueurs d'Okano FC (Mitzic).



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon sport Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.